Scroll to top

JEAN GENET L’INTRANQUILLE

JEAN GENET L’INTRANQUILLE

Un film de Lise Baron

Jean Genet (1910-1986), artiste hors-norme, révolté par essence plutôt que par souci de subversion, aura passé toute une existence en marge de la « bonne » société. Abandonné par sa mère, enfant placé multipliant dès l’adolescence les séjours en maison de correction, s’engageant dans l’armée avant de finalement déserter, échappant de peu à la perpétuité après de nombreux passages en prison grâce à l’appui du milieu littéraire parisien, citoyen du monde plutôt que de la France, qu’il détestait, soutien des Black Panthers et des Palestiniens, Jean Genet a vécu toute sa vie sans domicile fixe, sans compte en banque, sans sécurité sociale. Dans une langue des plus raffinée, cet écrivain scandaleux n’a cessé dans ses romans, ses pièces et ses récits, d’honorer les laissés-pour-compte, d’exalter vagabonds et voyous des bas-fonds. Grâce à deux valises de l’écrivain récemment retrouvées, et dont le précieux contenu n’a encore jamais été montré au grand public, « Jean Genet l’intranquille » explore la vie et l’œuvre radicales de cet inclassable génie, de ce marginal flamboyant, affranchi de toutes les contraintes sociales, échappé de tout. Ce documentaire racontera ainsi, à l’heure où une partie de la jeunesse relance la question de l’engagement total face à l’attentisme de leurs aînées, comment on peut être engagé corps et âme, corps et art.