Scroll to top

36 000 ANS D’ART MODERNE – Sélectionné aux Rencontres d’Archéologie de Narbonne : Novembre 2020

36 000 ANS D'ART MODERNE

Un film de Manuelle Blanc

Au début du XXe siècle, la découverte de l’art préhistorique coïncide avec la naissance de l’art moderne. De Picasso à Soulages en passant par Miro, Brassai, De Staël ou Penck, la fascination des artistes, pour leurs lointains ancêtres, est immédiate. “Ils ont tout inventé”, déclare Picasso lors de sa visite de Lascaux: profondeur de champ, relief, perspective, mouvement. En 1994, les merveilles de Chauvet remettent définitivement en cause l’idée de progrès en art, et la virtuosité des premiers artistes, éblouit de nouveau les grands noms de l’art contemporain, comme en témoignent dans ce film le peintre Miquel Barcelo, le sculpteur Giuseppe Penone, et le photographe Raphaël Dallaporta.

Au cours de ce film, des correspondances frappantes sont mises en évidence entre des œuvres multimillénaires et des œuvres modernes et contemporaines. Ce documentaire revisite ainsi l’art pariétal sous un jour nouveau et propose une nouvelle vision de l’art moderne et contemporain.

Pour éclairer ce fécond dialogue entre hier, autrefois et aujourd’hui, ce film donne notamment la parole à l’archéologue Carole Fritz, au philosophe Jean-Paul Jouary, ainsi qu’à Cécile Debray et Rémi Labrusse, commissaires de l’exposition “Préhistoire, une énigme moderne” qui s’est tenue à l’été 2019 au centre Pompidou. A travers leurs différents points de vues, le film rappelle que la question de la survie de l’humanité – après la boucherie de la guerre de 14-18, après les génocides de la seconde guerre mondiale, et à l’heure de l’anthropocène – ravive sans cesse chez les artistes le besoin d’un retour aux origines.

 

Le film sera projeté aux Rencontres d’Archéologie de Narbonne début Novembre 2020

Plus d’informations sur le festival : ici