Tessa Louise-Salomé

Tessa Louise-Salomé est réalisatrice, monteuse et productrice.
Après avoir étudié la réalisation à Paris, elle fait ses débuts en tant qu’assistante mise en scène (Xavier Beauvois, Martin Bourboulon), avant de se consacrer à la réalisation, au montage et à la direction artistique.

Tessa a produit entre autres ses propres réalisations dont Le Monde en Marche (2008) sur l’œuvre du plasticien français Fabien Chalon; Adansonias (2009) autour d’une performance de l’artiste new yorkais Terrence Koh et collabore également à une série de onze films d’art Pour la dernière et pour la première fois de Sophie Calle et Caroline Champetier (2012).

En 2011 elle produit un premier long-métrage documentaire IIlegal Love dont elle signe le montage et la direction artistique. Le film diffusé sur Canal+, réalisé par Julie Gali, retrace l’histoire de la Proposition 8 qui bannit le mariage homosexuel en Californie.

Elle réalise ensuite Drive In en 2013, une chronique du tournage de Holy Motors de Leos Carax, puis son premier long-métrage documentaire Mr. X, le cinéma de Leos Carax, une immersion dans l’univers singulier et poétique du cinéaste. Le film co-produit avec ARTE est présenté en compétition au festival de Sundance en 2014.

En 2015, Tessa produit et réalise la direction artistique du film Prima Donna. Ce long-métrage d’art sous forme de fiction réunit la photographe américaine Cindy Sherman, le vidéaste italien Francesco Vezzoli autour de l’oeuvre éponyme, l’opéra du compositeur Rufus Wainwright.

Elle prépare actuellement un long-métrage documentaire sur le destin extraordinaire de l’un des fondateurs de l’Actors Studio West, metteur en scène, cinéaste, auteur et producteur, Jack Garfein, rescapé des camps nazis et wonderboy d’Hollywood, qui contribua à la transformation du théâtre et du cinéma américain des années 50 et 60.

En 2016 Tessa Louise-Salomé réalise Il était une fois… Mommy, sa première collaboration dans la collection un film et son époque de Marie Genin et Serge July.